isolation-ventilation

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

VENTILATION DE LA TOITURE    ARTISAN91
La température idéale des combles (ou entretoit) devrait être à quelques degrés près de la température extérieure même s’il n’y a rien de précis dans le Code de construction quant aux écarts de température. Toutefois, il y a des normes à respecter quant au pourcentage d’entrée et de sortie d’air, notamment pour éviter la pression négative dans la maison.
Si c’est trop chaud dans les combles, le bardeau de la toiture sera doublement affecté par la chaleur à l’extérieur et par celle provenant de l’entretoit. Ça le fera vieillir plus rapidement et il gondolera. De plus, la chaleur qui n’est pas évacuée par un ou des ventilateurs de toiture se communiquera par le plafond aux pièces de la maison, rendant ainsi les pièces chaudes et inconfortables.
En hiver, une toiture mal ventilée pourra provoquer l’accumulation de glace sur le rebord du toit, ce qui peut être dangereux pour la détérioration du revêtement tout en favorisant les infiltrations d’eau.
Si le plafond de la maison n’est pas étanche, il y aura accumulation d’humidité dans les combles qui rendra à long terme l’isolation de type laine ou mousse inefficace. L’humidité non évacuée favorisera la dégradation (pourrissement) de la toiture. Il est important cependant d’inspecter les combles régulièrement pour déceler les problèmes d’humidité par les cernes sur le bois ou l’isolant et les clous rouillés.
I y aura toujours un peu de givre dans les combles,aucune inquiétude cela est tout à fait normal , Il y a toujours un peu d’humidité qui pourra passer, car l’air froid ne peut pas contenir autant d’humidité que l’air chaud. Mais avec une bonne ventilation, lorsque la température grimpera un peu à l’intérieur, l’air plus chaud se chargera d’humidité et cette humidité sera plus facilement évacuée, même l’hiver.
Des vérifications
artisan91 conseille de vérifier les évents de toit, les soffites ou les ventilateurs pour s’assurer qu’ils ne sont pas bouchés par des saletés ou des matériaux. En même temps, il est important de sceller le plafond pour empêcher l’humidité de passer des pièces de la maison aux combles et provoquer de la condensation. «N’augmentez pas automatiquement la ventilation. Vous pouvez éliminer les problèmes d’humidité de façon beaucoup plus efficace en rendant le plafond plus étanche», indique-t-on. De même, on ne recommande pas les évents motorisés pour la ventilation de l’entretoit. «Un évent motorisé peut tirer plus d’air de la maison qu’il n’en arrive par les orifices de ventilation dans l’avant-toit. En fait, l’air de la maison serait aspiré dans l’entretoit et occasionnerait ainsi des pertes thermiques considérables et une accumulation d’humidité. L’emplacement des évents est aussi important que leur nombre et leur type.»
La ventilation motorisée ou mécanique peut être une solution pour l’été dans certains cas, notamment lorsque la pente du toit est faible et qu’il n’est pas possible d’améliorer de façon importante l’isolation. L’accumulation de chaleur sera diffusée par le plafond et diminuera le confort des gens. De plus, ce sera une surcharge de travail pour le système de climatisation.
Si l’entretoit est bien isolé et que le toit à une bonne pente, avec un bon ventilateur statique, l’effet de tirage ou effet de cheminée permettra d’évacuer l’air chaud. Dans les régions du sud de la France où les étés sont beaucoup plus longs qu’ici la ventilation mécanique serait avantageuse.
Pratiques douteuses
Les fabricant des ventilateurs de toiture  soulignent que la ventilation de la toiture est une exigence du bâtiment  et que les fabricants de bardeaux exigent qu’il y ait une ventilation adéquate pour garantir leur produit.
De plus, on précise qu’une toiture bien ventilée amène des économies d’énergie, améliore le confort des habitants et assure une meilleure intégrité de la toiture du bâtiment.
Les site Web de Ventilation  dénoncent aussi des mauvaises pratiques de construction qui affectent les combles. «Une pratique courante dans l’industrie de la construction consiste à rejeter l’air des ventilateurs d’extraction de salles de bain, des hottes de cuisine, des sécheuses et des échangeurs d’air dans les soffites. Or, cette pratique annule tous les efforts de régulation de l’humidité dans l’enveloppe du bâtiment. Les soffites sont les prises d’air servant à la ventilation de l’entretoit.
Ainsi, lorsque l’air aspiré par les ventilateurs d’extraction est rejeté dans les soffites, la majeure partie de cet air chaud et humide se dirige directement vers l’entretoit, ce qui contribue à la formation de digues de glace et d’humidité, ces deux phénomènes pouvant mener à l’apparition de moisissure et de pourriture, sans parler de la réduction de la valeur R de l’isolant.»
Alors, si une inspection de vos combles montre des signes de moisissure ou d’accumulation d’humidité, si les ventilateurs et les hottes évacuent l’air dans ce dernier, il serait important d’apporter des correctifs pour régler ces problèmes d’humidité. .Il est primordial que tout appareil servant à évacuer l’excès d’humidité soit raccordé efficacement sur le toit afin que cette humidité soit évacuée par des clapets de toiture désignés à cet effet.
artisan91 souligne aussi que des pratiques douteuses se produisent parfois aujourd’hui dans des maisons neuves où les conduits d’évacuation débouchent dans les combles ou sur le débord du toit dans le soffite. .Pour éviter un retour d’humidité dans l’entretoit, le clapet de sortie peut être installé dans une partie de soffite non perforé.
Un bon couvreur vous  rappellera pour sa part que des aérateurs statiques ou mécaniques localisés le plus près possible du faîte sont appelés à terminer le travail en évacuant l’air ambiant, réchauffé en hiver et surchauffé en été, par effet de tirage. Cet échange d’air doit entre autres être calibré en fonction de la pente du toit, car les combles doivent bénéficier d’une ventilation adéquate.
Enfin, lors de l’inspection des combles, il faut s’assurer que l’isolant n’est pas compacté et qu’il y en a suffisamment. On peut faire le travail soi-même en ajoutant de l’isolant en matelas par-dessus celui existant ou contacter une entreprise spécialisée qui pourra projeter de l’isolant en vrac.Pour plus de renseignements http://www.artisan91.fr
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »